Error
  • JUser: :_load: Unable to load user with ID: 1315

Il était une fois Bertille...

Publié le 02/04/2015 dans Témoignage

 

bertille

Quand elle entre dans la pièce avec sa marraine, Bertille, petite fille de 9 ans et demi, atteinte de trisomie 21, affiche une mine réjouie. Gilet multicolore « aux couleurs de l’arc-en-ciel », Bertille est coquette et nous le fait savoir. Parler avec elle, c’est découvrir une petite fille comme les autres qui nous raconte ses passions : les dessins animés, les frites et la musique... africaine. Bienvenue dans le monde coloré de Bertille !

Lorsqu’elle s’installe en face de nous, Bertille enlève son écharpe et son bonnet, sans oublier ses gants à l’effigie de la Reine des Neiges, le dernier dessin animé des studios Disney. Elle nous confie les yeux pétillants qu’elle raffole aussi de Toy Story et de Raiponce. Mais Bertille aime également le théâtre, où elle est allée voir La Belle et la Bête avec sa marraine. La voilà qui fredonne les chansons du grand classique, égrenant ensuite les nombreuses références qui constituent son répertoire de dessins-animés. De Kirikou à Nemo en passant par le Livre de la Jungle, Bertille a très à cœur de prendre soin de la culture cinématographique de Gaspard, son petit frère de 6 ans avec qui elle partage sa chambre, et de Valentine, sa petite sœur de 2 ans.

Famille bertilleA l’école, Bertille est en CLIS1 , mais participe aussi à certains cours de CE1 et de CE2. Son moment préféré ? Le « quoi de neuf », ce moment où elle arrive en classe, et où sa maîtresse demande aux enfants « Quoi de neuf ? Que s’est-il s’est passé depuis qu’on ne s’est plus vus ? ». Bertille raconte alors à ses camarades ses après-midi à la maison, où elle invite ses amies Chloé et Alice, mais aussi Lily, une petite anglaise de l’école. Leurs jeux favoris : les roulades, la dinette et le coloriage qu’elle réussit à faire « sans dépasser ». Complètement intégrée dans sa classe, Bertille déjeune souvent à la cantine, un plaisir « quand il y a des frites ».

Comme toutes les petites filles de son âge, Bertille participe à bon nombre d’activités à côté de l’école. Outre les jeannettes où elle arbore fièrement son uniforme, elle apprend aussi à nager à la piscine, « bientôt sans brassard » nous précise-t-elle avec sérieux, et prend des cours de danse africaine le samedi après-midi, rendez-vous qu’elle ne manquerait sous aucun prétexte. Elle y apprend à danser sur des musiques entraînantes, mais aussi à faire la roue et à jouer du djembé.

Juliette, la marraine – et tante – de Bertille, en est très proche. Enceinte de trois mois, elle passe beaucoup de temps avec celle qui la fait vivre « à deux cent à l’heure » : cinéma, cirque ou comédie musicale, il n’y a pas une seconde à perdre pour la petite fille qui croque la vie à pleines dents !

Facebook RejoignezTwitter suivez

 

Subscribe to our newsletter