2 ème Journées Internationales Jérôme Lejeune : Un congrès scientifique sur les progrès vers des traitements ciblés pour les maladies génétiques de l’intelligence

 

la Fondation annonce la tenue d’un congrès scientifique international sur les avancées de la recherche thérapeutique qui concerne la déficience intellectuelle d’origine génétique.

LOGO-JIJL-FondTransparentLa Fondation annonce la tenue d’un congrès scientifique international sur les avancées de la recherche thérapeutique qui concerne la déficience intellectuelle d’origine génétique.

(Institut Pasteur – 24 26 mars 2011)
A l’occasion de la publication dans la revue Science Translational Medicine des résultats prometteurs d’un essai clinique chez des patients atteints du syndrome de l’X-fragile, la Fondation Jérôme Lejeune annonce un congrès scientifique international sur la déficience intellectuelle d’origine génétique et ses avancées thérapeutiques, du 24 au 26 mars prochain à l’Institut Pasteur :

Déficience intellectuelle d’origine génétique :
progrès vers des traitements ciblés ?

Le congrès réunira des scientifiques et chercheurs internationaux spécialisés dans la recherche de traitements ciblés pour les maladies génétiques de l’intelligence*.

La présidente de ce congrès est le Pr Randi Hagerman, directrice médicale du M.I.N.D. Institute UC Davis Health System à Sacramento (Californie) et experte mondiale sur la recherche à visée thérapeutique pour l’X-fragile.

On compte parmi les intervenants des spécialistes de la trisomie 21, notamment :

  • le Pr William Mobley, professeur de neuropédiatrie à l’Université de San Diego et auteur d’une publication remarquée en novembre 2009
  • le Pr Stylianos Antonarakis, chef de service de l’unité génétique de Genève et leader du projet thérapeutique européen AnEUploidy
  • le Pr Jean Delabar, chercheur à l’université Paris Diderot, dont les travaux publiés en mars 2009 ont permis de démarrer en 2010 la phase pilote d’un essai clinique à partir de la molécule EGCG (épigallocatéchine gallate). Cet essai est réalisé par le Pr Mara Dierssen du Centre de Régulation Génomique de Barcelone qui interviendra aussi au congrès.

Les professeurs Vincent Desportes (membre du conseil scientifique de la Fondation Jérôme Lejeune), et Sébastien Jacquemont qui ont réalisé l’essai clinique actuel sur l’X-fragile (interview disponible en cliquant ici) seront également intervenants.

Leurs travaux originaux et encourageants confortent le bien-fondé des programmes de recherches menés pour trouver un traitement restaurant les capacités intellectuelles des personnes atteintes de maladie génétique de l’intelligence, dont la trisomie 21.

Après les 1 ères Journées Internationales Jérôme Lejeune, en 2004, sur le thème « Les maladies génétiques de l’intelligence, de la biologie moléculaire au traitement », et les 1 ères Journées Cliniques Jérôme Lejeune, en 2006, sur le thème « Maladies génétiques de l’intelligence : prise en charge et perspectives thérapeutiques », ce congrès de 2011 sera l’occasion pour les meilleurs chercheurs fondamentaux et cliniciens internationaux de présenter les dernières avancées scientifiques.

Les interventions scientifiques se tiendront du jeudi 24 au samedi 26 mars à midi et seront suivies d’une séquence le samedi 26 mars après-midi, organisée particulièrement pour les familles et les associations, avec la participation de Mme Christel Prado, présidente de l’UNAPEI.

Informations pratiques et programme scientifique complet sur www.jijl.net 

* Les maladies génétiques de l’intelligence regroupent des pathologies qui ont une origine génétique et se manifestent notamment par une déficience intellectuelle entraînant une perte d’autonomie. La plus fréquente est la trisomie 21 (1 conception sur 700). Elles comptent aussi l’X fragile le syndrome de Rett, la maladie du cri du chat, le syndrome de Prader-Willi ou d’Angelman, le syndrome de Smith-Magenis, celui de Williams-Beuren et bien d’autres maladies rares.

Télécharger le communiqué sous format PDF.


Reconnue d’utilité publique depuis 1996, la Fondation Jérôme Lejeune est le 1 er financeur en France de la recherche sur les maladies génétiques de l’intelligence (en 2009, 3 millions d’euros pour la trisomie 21) et le 1 er centre de consultation médicale
spécialisée en France sur ces pathologies (5 000 patients)