Claire, le plein soleil

Est-ce la région ensoleillée où elle réside qui la vivifie ? Peut-être. A 24 ans, Claire, qui est atteinte de trisomie 21, rayonne. “ Je suis comme je suis, et j’aime ce que je suis ”, lance-t-elle. 

claireEst-ce la région ensoleillée où elle réside qui la vivifie ? Peut-être. A 24 ans, Claire, qui est atteinte de trisomie 21, rayonne. “ Je suis comme je suis, et j’aime ce que je suis ”, lance-t-elle.

Claire vit à Toulon où elle conduit sa vie avec entrain. Depuis trois ans, cette jeune femme “ spontanée et dégourdie ” officie comme personnel civil au sein de la Marine. “ Je prépare les plats, je sers en salle, explique-t-elle avec précision. J’aime beaucoup l’armée, son ambiance, la fraternité et la solidarité qui y sont présentes. ”La jeune femme mène une vie pleine : elle consacre ses loisirs à la pratique sportive (basket et équitation) et s’est engagée à l’association Le Rocher, qui œuvre pour les habitants des quartiers défavorisés.

La cadette d’une fratrie de huit Claire est la petite dernière d’une fratrie de huit enfants. Son histoire familiale est aussi celle d’une rencontre faite par ses parents dans les années 80. “ Auparavant le handicap me faisait peur, révèle Marie-Hélène, sa maman. Nous avons décidé d’adopter un enfant handicapé après notre rencontre avec un couple ayant réalisé cette démarche. Au départ, nous devions accueillir une autre jeune fille, mais c’est finalement Claire qui est arrivée ! ” Les deux femmes nourrissent une relation complice. Une complicité mise à jour par le petit jeu des qualités et défauts. “ Elle est un peu boudeuse ”, révèle la maman. “ Continue, à part ça ? ”, réprime Claire tout sourire. “ Elle est affectueuse, poursuit Marie-Hélène. Elle est heureuse de vivre et va vers les gens qui souff rent. Elle est aussi gourmande. ” Une observation qui suscite un ajustement spontané : “ Merci maman, mais je ne suis pas la seule ! ” A n’en pas douter, il y a de la vie chez Claire

Facebook RejoignezTwitter suivez

 


Lire la Tribune de Fabrice Hadjadj 

Contre le microscope – voir le plus petit

En Mémoire de Claire Fichefeux