Coup de gueule de députés : non à l’eugénisme, oui à l’inclusion des personnes trisomiques

Le jour où les députés procèdent au « vote solennel » du projet de loi bioéthique (première lecture), la fondation Jérôme Lejeune publie une vidéo pour mettre en valeur un moment majeur des débats qui a été peu médiatisé. Après une discussion passionnée, une majorité de députés a refusé d’intégrer dans le projet de loi le tri des embryons trisomiques 21 en éprouvette.

Suivant l’avis de la ministre de la santé, Mme Buzyn, pour qui ce sujet était « la question éthique du projet de loi la plus difficile à trancher », ces députés sont restés fermes pour défendre la « vraie inclusion » des personnes trisomiques 21, la valeur de leur vie, leur dignité. Des paroles fortes et courageuses de tous bords politiques, pour rester « véritablement humains ».

 

  • Pour revoir l’amorce de ce débat en séance le 4 octobre avec le témoignage du député Vincent Thiébaut cliquez-ici (vidéo) et en commission le 13 septembre avec le témoignage du député Marc Delatte cliquez-ici (vidéo à visionner à 06 :53 :17)

 

  • Pour prendre connaissances des amendements eugénistes visant la sélection des embryons trisomiques 21 en éprouvette et des scrutins publics qui ont conduit à leur rejet : à n°1080, présenté par Marie-France Brunet ( LREM) – scrutin public n°2127
    àn°781, présenté par Philippe Berta (Mouvement démocrates et apparentés),
    1597 présenté par Jean-Louis Touraine (LREM),
    1729 présenté par Didier Martin (LREM),
    2437 présenté par Anne Brugnera (LREM) – scrutin public commun : n°2128
    àn°1812 présenté par Hervé Saulignac (Socialiste et apparentés)- scrutin public n°2129

 

L’article de la fondation Jérôme Lejeune cliquez-ici