DYRK1A : le gène phare de Saint-Malo

Laurent Meijer, directeur de le recherche chez Manros.

Depuis 15 ans, la Fondation considère que le gène Dyrk1a est l’une des voies thérapeutiques sérieuses pour traiter la trisomie 21. Elle est heureuse de lancer avec son partenaire scientifique Manros le premier congrès international sur Dyrk1a qui réunira à Saint Malo les 29-30-et 31 mars 2017, les principaux experts dans ce domaine. La Fondation attend de ces rencontres beaucoup de créativité et de curiosité stimulantes.

Le gène Dyrk1a est un objet d’étude important en raison de son implication avérée dans de nombreuses maladies telles la trisomie 21, Alzheimer, cancers. C’est un gène pivot qui développe de fortes interactions avec une galaxie d’autres gènes dont le CBS. Quand la production de la protéine Dyrk1a dysfonctionne, tout un équilibre biochimique est rompu, entraînant de lourdes répercussions sur la santé et déclenchant de sévères maladies. Plusieurs équipes de chercheurs dans le monde s’intéressent à tel ou tel aspect du gène Dyrk1a et publient régulièrement les résultats de leurs recherches. Il était temps de les réunir pour mettre en commun l’état des connaissances et favoriser les échanges.