Emmanuel-Joseph, un jeune homme engagé

Du haut de ses 16 ans, Emmanuel-Joseph est un jeune homme engagé, investi dans de belles passions : les langues, les sports, la musique et… la défense de la cause de la trisomie 21.

violon joseph

violon joseph emmabuelDu haut de ses 16 ans, Emmanuel-Joseph est un jeune homme engagé, investi dans de belles passions : les langues, les sports, la musique et… la défense de la cause de la trisomie 21.

Depuis les Etats-Unis où il habite, Emmanuel-Joseph s’est en effet rendu dans de nombreux pays – Mexique, Honduras, Canada, Irlande, France, Turquie… – pour apporter son témoignage sur la trisomie 21 lors de conférences. Pour défendre les personnes qui, comme lui, ont un chromosome en trop, il aime faire des présentations « powerpoint ».

Ce sont bien-sûr ses voyages qui l’ont conduit à aprendre les langues : outre l’anglais et l’espagnol, il s’intéresse au français et au latin ! C’est aussi un vrai sportif, enthousiaste et déterminé.

Le golf et la course de vélo comptent parmi ses sports préférés. Mais c’est en natation, surtout, qu’il excelle : il est même le détenteur des records en 50, 100, 200, 400, 800 et 1 500 mètres rencontre nage libre des compétitions mondiales des personnes atteintes de trisomie 21.

Cependant, c’est avant tout pour son talent musical qu’Emmanuel-Joseph commence à être connu. Depuis l’âge de six ans, il pratique le violon.

Avec une étonnante persévérance, il a consacré une grande partie de son temps à l’apprentissage de cet instrument difficile. Grâce à cela, il peut témoigner d’autres manières sur la trisomie 21 : en 2012, en jouant « Humoresque » d’Antonín Dvořák avec l’orchestre symphonique d’Etat Antalya en Turquie (concert accessible sur Youtube) ou encore, en 2013, en participant à un récital de violon devant 900 personnes à l’occasion du Congrès mondial sur la trisomie 21 en Irlande.

Lorsqu’on lui donne le mot de la fin, ce fervent engagé conclut avec conviction : « Je suis précieux parce que j’existe et non pour ce que je fais ou ce que j’ai fait. Non, je ne suis pas un fardeau pour la société et ma vie mérite d’être vécue avec respect et dignité. Je suis un avocat de la cause de la trisomie pour que les autres personnes puissent nous comprendre. Je suis une personne. Je suis Emmanuel-Joseph.»