« Et si l’inclusion devenait un projet de société ? »

À l’occasion de la journée mondiale de la trisomie 21, Benjamin, 30 ans, porteur de trisomie 21, a fait un discours poignant au Parlement européen. Le jeune homme est intervenu lors d’une conférence organisée par les groupes politiques PPE, SD, ALDE et ECR, avec le soutien et la présence le président du Parlement européen Antonio Tajani, afin d’interpeller l’UE sur la nécessité de développer et financer la recherche sur la trisomie 21.

« Chère assemblée,

Bonjour, je m’appelle Benjamin et j’ai 30 ans.

Mes parents m’ont abandonné le jour de ma naissance car je suis atteint du syndrome de Down. Depuis tout petit je veux vivre comme tout le monde pour que mes parents biologiques me voient comme un enfant sans handicap et m’aiment. L’abandon fait mal au coeur tous les jours.
La vie en a voulu autrement. Une famille m’a adopté à 2 mois, m’aime comme leur propre fils et m’accompagne dans mon projet de vie. J’ai été dans la crèche et l’école maternelle de mon quartier avec mes frères et soeurs. En primaire et en secondaire, j’ai reçu un enseignement individualisé selon mes besoins et mes demandes. J’ai toujours été dans des groupes artistiques, de loisirs et les mouvements de jeunesse qui vivent l’inclusion.

Aujourd’hui, ça fait 10 ans que je travaille comme serveur dans une Entreprise de Travail Adapté. Je gagne ma vie. Avec mon salaire j’ai acheté un appartement avec l’aide de maman qui est administratrice de mes biens. Je vis en collocation avec mon petit frère depuis le 3 JUIN 2017.
Des personnes ne croyaient pas que j’en sois capable car je suis trisomique. Quelques-unes ont cru en moi et m’ont considéré comme une personne qui a les mêmes droits que tout le monde.
Depuis tout petit je suis bien entouré par ma famille et par des professionnels. Je prends les transports en commun, j’ai un smartphone, un ordinateur, j’entretiens mon appartement. Je fais des progrès tous les jours grâce aux aides mises en place pour que je sois autonome.

En cette journée mondiale sur la Trisomie 21, nous tous atteints du syndrome de Down, nous avons besoin de vous :
1. Il faut redonner confiance aux parents en leur capacité à accueillir un enfant différent. Il faut changer notre regard sur le monde de la différence. Et si l’inclusion devenait un projet de société ?
2. Il nous faut un accompagnement pédagogique, des soins médicaux et paramédicaux tout au long de notre vie.
3. Nous aimerions que l’on fasse plus de recherches sur notre santé pour améliorer notre vie de l’enfance à la vieillesse.

Je suis très fier de ma vie et d’être devenu l’adulte heureux et autonome que je suis aujourd’hui.

Merci à vous tous de m’avoir écouté ! »

Merci Benjamin de témoigner de la beauté de ta vie et merci à Vivre et Grandir !