FIV à 3 parents : un Hiroshima bioéthique

La Human Fertilisation and Embryology Authority (HFEA) vient de valider en Grande-Bretagne la loi qui autorise la FIV à trois parents. C’est une première mondiale à fort impact scientifique, éthique, juridique et financier. Pour la Fondation Jérôme Lejeune, cette nouvelle technique de PMA avec manipulation du génome implique plusieurs transgressions :

  • modification des lignées germinales,
  • fabrication d’embryons transgéniques,

et pour l’une des techniques envisagées :

  • fabrication d’embryons pour la recherche,
  • recours au clonage.

Jean-Marie le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune interpelle les responsables politiques français ainsi que les autorités de la recherche et de la santé sur cette évolution scientifique majeure :

« Face à cet Hiroshima bioéthique, que propose la France ? Qu’est-il envisagé pour protéger l’intégrité du patrimoine génétique de chaque être humain ? »

La FIV à 3 parents marque une révolution biotechnologique et éthique que la France ne peut ignorer. La modification du patrimoine génétique humain relève à la fois de l’eugénisme et du transhumanisme.

La campagne présidentielle qui s’ouvre est l’occasion pour les futurs responsables politiques de s’engager sur une question qui ne manquera pas de se poser en France. Il en va du destin de l’humanité.

Retrouvez l’infographie de la Fondation Jérôme Lejeune sur la FIV à 3 parents