JFK – Jérome Lejeune : un président, un chercheur, un prix, deux grands hommes

Commémoration du cinquantième anniversaire de l’assassinat de JFK. Une occasion de se rappeler de la rencontre de deux grands hommes : Jérôme Lejeune et John Fitzgerald Kennedy en 1962.

Kennedy Jérôme LejeuneJérôme Lejeune décide très tôt de se consacrer à la détresse des enfants déficients intellectuels et de leur famille. Après des années de recherche, il découvre pour la première fois dans l’histoire de la science qu’une maladie peut avoir une origine génétique. Sa découverte permet a conduit à des évolutions majeurs dans le domaine de la recherche et de la médecine, mais aussi à changer le regard que l’on portait sur ces malades. Jérôme Lejeune, tout au long de sa vie, défendra ses patients, luttant contre ce qu’il appelait le « racisme chromosomique ».

John Fitzgerald Kennedy dont l’une des sœurs avait une maladie de l’intelligence décida en 1962, après une enquête menée par ses équipes à Paris, de remettre à Jérôme Lejeune le Prix Kennedy pour sa découverte de la cause de la trisomie 21. Fondatrice de la génétique moderne, cette découverte impressionna le jury et fit accéder Jérôme Lejeune à une renommée mondiale.

Un an plus tard, JFK était assassiné à Dallas, et nous commémorons aujourd’hui le cinquantième anniversaire de son assassinat. Dans quelques mois, d’ailleurs, nous célébrerons en France et dans le monde le vingtième anniversaire de la mort de Jérôme Lejeune. Autant d’occaions, pour la Fondation Jérôme Lejeune, qui poursuit l’œuvre du célèbre Professeur, de se souvenir de cette rencontre entre deux hommes qui ont marqué l’histoire, politique pour l’un, scientifique pour l’autre.