JIJL 2011 : « Trouble du sommeil chez l’enfant présentant une anomalie de développement » Docteur Hélène de Leersnyder

Interviention du Docteur Hélène de Leersnyder sur les troubles du sommeil des personnes atteintes de trisomie 21 et autres maladies génétiques de l’intelligence lors des journées internationales Jérôme Lejeune 2011.

de LeersnyderInterviention du Docteur Hélène de Leersnyder sur les troubles du sommeil des personnes atteintes de trisomie 21 et autres maladies génétiques de l’intelligence lors des journées internationales Jérôme Lejeune 2011.

 

Les troubles du sommeil sont très fréquents chez les enfants présentant une anomalie du développement. Ils peuvent être transitoires ou durables, et dans ce cas ils peuvent retentir sur le comportement et les apprentissages de l’enfant et mettre rapidement en jeu l’équilibre familial du fait de l’épuisement qu’ils entrainent tant chez l’enfant que chez ses parents.

Dans un premier temps, l’interrogatoire éliminera les causes médicales de réveils nocturnes : douleurs, reflux gastro-oesophagien, apnées du sommeil. Puis on s’attachera à préciser le type de trouble sommeil rencontré ; en effet, la prise en charge sera différente s’il s’agit d’un trouble du rythme circadien, d’un trouble de l’endormissement, de réveils nocturnes ou d’insomnies vraies. Les parasomnies sont fréquentes. Les mesures environnementales restent la clé de voûte de la prise en charge. On restituera d’abord le contexte: l’âge et le rythme de sommeil, les temps de transport, la prise en charge dans la journée et le type d’établissement fréquenté, le rôle de l’inactivité ou au contraire de l’hyperactivité. Puis on s’intéressera à la vie familiale en tenant compte du logement et de l’organisation des soirées, en mettant l’accent sur la place de chacun, parents et fratrie. Lorsque les troubles du sommeil sont très sévères, une prise en charge médicamenteuse est souvent nécessaire. Beaucoup de traitements sont tentés : homéopathie, phytothérapie, antihistaminiques… avec des succès variables. Depuis peu la prescription tolérée de mélatonine rend de grands services dans la prise en charge des troubles du sommeil. Selon les cas, on utilisera une mélatonine à action immédiate ou une mélatonine retard. L’utilisation d’hypnotiques, de neuroleptiques ou de psychotropes doit être discutée au cas par cas.

 

Sommaire de sa présentation : 

  • Quel enjeu ? 
  • Sommeil de l’enfant
  • Cycle du sommeil
  • Déroulement de la nuit
  • Clinique du trouble du sommeil
  • Causes organiques
  • Contexte environnemental 
  • Agenda du sommeil
  • Quel trouble du sommeil ? circadien, trouble de l’endormissement , réveil nocturnes, parasomnies
  • Avance et retard de phase
  • L’horloge biologique
  • Le libre cours
  • Traitement médicamentaux
  • La mélatonine
  • Prescription de circadin, recommandation de la HAS
  • Traitement des troubles du sommeil : les autres traitements
  • Sommeil et prise en charge familiale

  

 Télécharger la présentation complète « Trouble du sommeil chez l’enfant présentant une anomalie de développement »

 


 

Docteur Hélène de Leersnyder : pédiatre libérale, attachée en génétique à l’Hôpital Robert Debré et à Necker, spécialisée dans la prise en charge des troubles du sommeil dans les maladies génétiques et neurologiques.


Découvrir l’ensemble des interventions lors des Journées Internationales Jérôme Lejeune 2011: 

– Le reflux gastro-oesophagien : y penser, l’évaluer, le traiter 
– Syndrome d’apnées-hypopnées du sommeil (SAHS) et la déficience intellectuelle d’origine génétique
– Questions soulevées par l’utilisation en diagnostic de la technique de CGH (« array Comparative Genomic Hybridization ») array
– La déficience intellectuelle d’origine génétique : actualités de la recherche vers des traitements ciblés
– Trouble du sommeil chez l’enfant présentant une anomalie de développement
– Prévention de l’obésité » : trisomie 21 et maladies génétiques de l’intelligence
– L’épilepsie et déficience intellectuelle
– Cancers des personnes déficientes intellectuelles. Adapter la prise en charge.
– La place des personnes handicapées intellectuelles dans la société d’aujourd’hui
– Les grands-parents et la fratrie d’une personne déficiente intellectuelle. L’importance des premières consultations

Clôture des Journées Internationales Jérôme Lejeune 2011 – Des scientifiques racontent