Journée Mondiale de la maladie d’Alzheimer : la recherche sur la trisomie 21 à la croisée des travaux portant sur la maladie d’Alzheime

La maladie d’Alzheimer fait partie des pathologies associées à la trisomie 21. Pourquoi ? Parce que le gène APP, impliqué dans la maladie d’Alzheimer, est situé sur le chromosome 21, présent en trois exemplaires au lieu de deux chez les personnes porteuses de trisomie 21.

Il apparaît aujourd’hui comme piste de recherche très sérieuse que c’est en cherchant à prévenir la maladie d’Alzheimer chez les personnes âgées porteuses de trisomie 21 que l’on pourrait parvenir à prévenir la maladie d’Alzheimer dans la population générale.

La Fondation et l’Institut Jérôme Lejeune encouragent et sponsorisent la recherche dans ce domaine pour espérer trouver des solutions thérapeutiques au bénéfice de tous.

Dans cette perspective, la Fondation Jérôme Lejeune finance HORIZON 21, un projet collaboratif qui a pour objectif de préparer un essai thérapeutique de la maladie d’Alzheimer dans la population trisomique 21, en vue d’une généralisation à l’ensemble de la population. HORIZON 21 associe plusieurs équipes européennes de cliniciens, dont l’Institut Jérôme Lejeune.

L’Institut participe également en tant que centre investigateur à l’étude IMATAU, en collaboration avec le Service de Neurologie de la mémoire et du langage de l’Hôpital Sainte-Anne à Paris et le Commissariat à l’Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives. Dans le prolongement d’HORIZON 21, IMATAU améliorera les connaissances sur les mécanismes de la maladie d’Alzheimer dans l’espoir de proposer de nouvelles thérapies.

D’autres projets sont en cours avec différentes équipes de chercheurs, en vue de mettre au point une molécule active sur la trisomie 21 et la maladie d’Alzheimer.