Kevin Grow, 18 ans, basketteur en NBA & trisomique

« Tout le monde est très fier de ce que vous avez fait et l’exploit que vous avez réalisé est sensationnel. Vous pouvez être fier de vous » c’est avec ces mots que l’entraineur des Philadelphia Sixers a accueilli Kevin Grow. 

kevin

 A Bensalem, en Pennsylvanie, le sport est pour certains une vraie passion. Surtout pour Kevin Grow. Cet adolescent de 18 ans se passionne pour le basket et veut jouer dans l’équipe de sa ville. Et ce n’est pas parce qu’il est trisomique qu’il n’en a pas les capacités. Il participe aux entrainement avec le reste de l’équipe, travaille dur et axe ses efforts sur les lancers francs à 3 points. Malgré la difficulté, il ne se décourage pas et le coach raconte que l’équipe, solidaire, ne quittait pas le terrain d’entraînement tant que Kevin n’avait pas réussi un lancer franc.

Lors d’une rencontre, le coach de Bensalem High School décide de faire appel à lui.

Fair-play, les joueurs laissent Kevin s’approcher du panier, mais les résultats ne sont pas là. Kevin Grow retourne sur le banc. Son entraîneur sait cependant que Kévin peut faire beaucoup mieux. Il décide, malgré la faible avance de son équipe de faire jouer Kevin pour les dernières minutes du Match. 120 secondes pour prouver sa passion, et il n’en a pas fallu moins pour Kevin Grow qui arrive à marquer plus de 14 points, dont trois paniers à trois points avec une adresse proche des meilleurs basketteurs. La victoire de l’équipe est éclatante, mais surtout le butteur est ovationné par son équipe.

Quand tout le monde se bouscule pour le féliciter et lui demander le secret de cette démonstration, Kevin n’a qu’une réponse toute simple : « Il faut travailler dur ».

 

Vidéo de l’exploit de Kevin Grow

L’histoire fait le tour des réseaux sociaux, et touche beaucoup de personnes. Des fans de baskets, bien sûr, mais surtout des coachs d’équipes qui regardent avec étonnement l’étonnant tour de force de Kevin. Les entraineurs d’une équipe de NBA, les Philadelphia Sixers, frappés par les performances de jeux de Kevin Grow, décident quelques jours plus tard, de lui proposer un contrat d’honneur de 2 jours au sein de l’une des équipes plus prestigieuse du monde !

« Tout le monde est très fier de ce que vous avez fait et l’exploit que vous avez réalisé est sensationnel. Vous pouvez être fier de vous » c’est avec ces mots que l’entraineur des Philadelphia Sixers a accueilli Kevin Grow. Il a ainsi pu participer aux entrainements avec les plus grands joueurs de baskets et a reçu le maillot officiel de son équipe a son nom, et son casier auprès des joueurs des Sixers. Présenté à la mi-temps, comme nouveau membre de l’équipe il a été ovationné sous le numéro 33, il entre dans la légende, comme la première personne trisomique en NBA.

Kevin NBA