L’offensive contre l’embryon à Bruxelles : la mobilisation reprend !

L’empressement des partisans de la résolution a conduit à bâcler la procédure : le service juridique du Parlement a souligné des vices de procédure que le Président de la commission a choisi d’ignorer ! Il faut se mobiliser contre cette résolution qui va à l’encontre de l’initiative « Un de Nous » signée à près d’1,9 million de citoyens européens

Retour annoncé du texte polémique en séance plénière…

Des observateurs des instances européennes tirent de nouveau le signal d’alarme :
la résolution Estrela qui porte atteinte à la dignité et à la vie de l’embryon humain va être présentée à nouveau au vote le 10 décembre au Parlement européen. Déjà, le 22 octobre, une première tentative a été déjouée grâce à une mobilisation massive des citoyens (BRAVO !) qui ont alerté leurs parlementaires obtenant ainsi un renvoi du texte en commission. Pour en savoir plus, relisez notre communiqué à ce sujet.

… après un réexamen litigieux en commission

La commission chargée des droits des femmes a expédié, mardi 26 novembre, l’examen du texte qui a été adopté à 19 voix contre 15. L’empressement des partisans de la résolution a conduit à bâcler la procédure : le service juridique du Parlement a souligné des vices de procédure que le Président de la commission a choisi d’ignorer !

Le texte passera en séance plénière le 10 décembre, sauf mobilisation des députés… !
Pour cela, vous pouvez dès maintenant mener 3 actions simples et rapides :

  • Demander à Martin Schulz, Président du Parlement européen de retirer le projet de résolution de l’ordre du jour de la séance plénière car ce texte ne relève pas de la compétence de l’Union et est entaché de plusieurs vices de procédure majeurs (standard du Parlement, +32(0)2 28 45503, ou martin.schulz@europarl.europa.eu)
  • Demander au Parti Populaire Européen (droite démocratique) de rejeter le texte : joseph.daul@europarl.europa.eu ; +32(0)2 28 45525 (Joseph Daul parlementaire français UMP président du parti PPE susceptible de mobiliser contre cette résolution)
  • Interpeller les parlementaires français attentifs à la défense de l’embryon (ceux que vous connaissez comme s’étant opposés à la libéralisation de la recherche sur l’embryon en France).

Mercredi, nous vous ferons connaître la décision du Président du Parlement et la suite ou non de la mobilisation.

 

Pour suivre l’actualité et soutenir Un de Nous vous pouvez liker la page Facebook 

ou 

Liker la Page de la Fondation Jérôme Lejeune

rejoignez-nous-facebook