Laura, reine du festival

regardscroisees (1)Les 1er et 2 octobre derniers avait lieu à Nîmes le Festival de courts-métrages Regards Croisés, sur le thème « Métiers et handicaps ». Être différent c’est normal, le court-métrage produit par la Fondation et réalisé par Amaru Cazenave était sélectionné. Laura, une des comédiennes, était au festival…

Laura c’est l’institutrice dans le court-métrage Être différent c’est normal. Elle garde un très bon souvenir des deux jours de tournage où « il y avait une très bonne ambiance et les gens étaient tous très gentils ». Particulièrement Elisabeth, enseignante spécialisée en charge du service Éducation de la Fondation, qui l’a aidée à préparer son texte et à répéter ses placements. C’est d’ailleurs avec Elisabeth que Laura est partie à Nîmes assister au Festival.

La journée se passe au rythme des projections des courts-métrages sélectionnés et des rencontres avec les autres équipes pendant les pauses. Laura rencontre « beaucoup de gens très sympas et très intéressants ». Et, en fin d’après-midi, arrive le moment de la projection du court-métrage de la Fondation. Très bonne réaction du public qui applaudit et félicite Laura pour sa performance. Certains d’ailleurs la reconnaissent dans les allées du festival et l’arrêtent « dites, c’est pas vous qui aviez un chignon dans le film ? Pourquoi vous ne l’avez plus ? ». Laura goûte aux joies de la popularité mais aussi à ses difficultés : la délibération du jury est en cours et le stress commence à monter sérieusement. Bien heureusement, l’organisation du festival avait tout prévu et notre jeune comédienne peut filer à l’atelier Bien-être pour essayer d’oublier la pression de la compétition : massage capillaire, des mains et des épaules et surtout… le maquillage Dolce Gabbana.
C’est donc chic et apprêtée que Laura prend place à la cérémonie de remise des prix.

Les catégories et récompenses se suivent quand arrive la catégorie Autre regard dans laquelle concourt Être différent c’est normal. Et là, le stress est à son comble : « Je fermais les yeux tellement j’avais peur qu’on soit pas pris. Et puis on nous a appelés pour le premier prix du Jury. Je pleurais tellement c’était beau, j’étais hyper contente ». C’est très émue que Laura monte sur la scène pour recevoir le prix et les félicitations du jury et même du président du jury, Patrice Leconte le réalisateur, qui la prend dans ses bras. Un magnifique moment qu’elle partage avec Elisabeth.

La suite de la soirée est tout aussi magique pour Laura qui raconte avec beaucoup d’émotion qu’une « foule est venue me voir pour me féliciter » ainsi que deux journalistes pour recueillir ses impressions. Vient ensuite le dîner de clôture avec tous les festivaliers pour finir en beauté cet événement. Et même si, du propre aveu de Laura, le dîner était trop long, la soirée était quand même « géniale » puisque tout le monde a dansé jusqu’à une heure avancée de la nuit.
Au retour du Festival, Laura est toujours sur un petit nuage de bonheur. Elle est ravie de ce très beau moment et de la reconnaissance de ce gros travail d’équipe pour le court-métrage : « merci à tous les gens qui ont regardé le film et qui ont bien aimé ! il faut continuer à le regarder ! ».

Ce prix du jury, elle va continuer à le fêter encore avec toutes les personnes de son entourage. Mais finalement, ce dont Laura est le plus fière c’est quand sa maman lui a dit que c’était le plus beau cadeau d’anniversaire que Laura lui ait fait !

regardscroisees (2)

Facebook RejoignezTwitter suivez