« Le cas Vincent Lambert va servir de tremplin pour aller vers la légalisation de l’euthanasie ! »

Président de la Fondation Lejeune, Jean-Marie Le Méné a tenu à saluer la demande de l’ONU à la France concernant le maintien en vie de Vincent Lambert.
Le Comité International des droits des personnes handicapées de l’ONU a demandé à la France de suspendre toute décision d’arrêt des soins dans l’attente de l’instruction. Pour Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, la France n’est pas tenue par l’avis de l’ONU.

Au micro de Boulevard Voltaire, Jean-Marie Le Méné explique :

« Pourquoi Vincent Lambert n’a pas le droit d’aller rejoindre un centre spécialisé ? Ça ne s’explique que parce que l’affaire Vincent Lambert est une affaire politique en réalité (…)  Le cas Vincent Lambert va servir de tremplin pour aller vers la légalisation de l’euthanasie ! »