Le moment fort de l’exposition sur Jérôme Lejeune à Arras : l’inauguration

Vendredi 20 juin, dans une salle comble de l’Hôtel de Ville, le maire d’Arras, l’association Down up et la Fondation Jérôme Lejeune ont inauguré l’exposition « Jérôme Lejeune, une découverte pour la vie ». Elle avait ouvert ses portes quelques jours plus tôt.

A l’inauguration, l’ambiance était conviviale. Les personnes réunies étaient en famille, entre amis et collègues : des sympathisants et représentants de la Fondation Lejeune, des familles d’enfants et de jeunes adultes touchés par la trisomie 21, les amis de la famille Laloux, des membres de la municipalité et des bénévoles touchés par la figure du professeur Lejeune.

Le maire, Frédéric Leturque, a ouvert les discours officiels en déclarant être « très heureux » que la Fondation puisse présenter son exposition au sein de l’Hôtel de Ville. « Cette exposition n’est pas là par hasard ». C’est l’amitié et le respect qu’il a pour Emmanuel Laloux et sa famille qui l’ont convaincu de l’intérêt de l’exposition. Il a en effet participé à la journée dédiée à la trisomie 21 au Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) le 21 mars dernier. Ce fut pour lui un moment important, où il a « pu prendre la mesure de cette capacité de présence, de prise de parole » qu’ont les personnes touchées par la trisomie 21. Il a mis à l’honneur Elise, Charlotte, Amandine et d’autres. Enfin, Il a appelé de ses vœux un dialogue au sein de la société car il estime essentiel de s’interroger sur ces questions de l’intégration des personnes trisomiques et de la « manière dont le plus petit, dès la première seconde, est considéré dans notre société » afin de trouver le chemin d’une intelligence collective.

Thierry de la Villejégu, directeur de la Fondation Jérôme Lejeune, a tenu à remercier chaleureusement la Ville d’Arras, « ville pilote » dans son travail d’acceptation de la différence et d’inclusion des personnes trisomiques dans la société. « Ce que vous avez réussi ici, associations et municipalité, produit des fruits extraordinaires », dans les projets d’intégration permettant à « chacun des enfants d’aller le plus loin possible, de le voir réaliser ce qu’il est pleinement ». M. de la Villejégu a évoqué les solutions thérapeutiques, qui semblaient « folles hier » alors qu’ aujourd’hui ce sont des perspectives envisagées par la communauté scientifique. Ce travail incessant de recherche trouve son origine dans la conviction du Pr Lejeune, chercheur, médecin, défenseur et amoureux de ses patients. Son épouse, Birthe Lejeune, également présente à la soirée de l’inauguration, s’est dite « très émue » de voir tous ces visages présents. « Au dernier jour de sa vie, il s’inquiétait de savoir qui allait continuer son combat, et vous êtes tous ceux-là. Pour cela, je vous remercie très chaleureusement ».

Pour Emmanuel Laloux, président de l’association Down Up, « cette exposition participe d’un combat dont l’essentiel est de changer de regard ». Il a mis en évidence la complémentarité entre le travail de son association et celui de la Fondation Lejeune : « Notre combat pour la valorisation de la personne de façon à ce qu’elle soit reconnue et acceptée dans notre société ne peut que servir le vôtre, a-t-il dit à Thierry de la Villejegu, et il justifie toutes vos recherches ». Il a chaudement remercié la Ville d’Arras pour son soutien.

Il est encore possible de venir voir l’exposition. Elle se poursuit jusqu’au dimanche 29 juin inclus.
– Adresse : Hôtel de Ville, Place des Héros, 62000 Arras
– Horaires d’ouverture : Du lundi au samedi de 10h à 18h30 // Le dimanche de 10h à 13h et de 14h30 à 18h30.
– Entrée libre.
– Pour organiser des visites : evenements@fondationlejeune.org

leturqueLaloux
Madame Lejeune avec M. LeturqueEléonore Laloux, Mme Lejeune et M. Leturque.