Le professeur Marie-Odile Rethoré élue membre d’honneur de la Trisomy 21 Research Society

Pionnière dans la génétique humaine et dans la prise en charge de la déficience intellectuelle, le professeur Marie-Odile Rethoré est l’une des figures emblématiques de l’Institut Jérôme Lejeune. Médecin par vocation, elle se spécialise en devenant généticienne et s’attache à la question du handicap.

En 1957, elle soutient sa thèse de doctorat en médecine et décide de se consacrer à l’étude des maladies chromosomiques. Le professeur Marie-Odile Rethoré a été une grande chercheuse et a contribué à la découverte et à la description de plusieurs pathologies liées à des aberrations chromosomiques.
En 1995, elle est élue à l’Académie Nationale de Médecine. C’est la seconde femme, après Marie Curie, à y être membre titulaire.
Proche collaboratrice et bras droit du professeur Jérôme Lejeune pendant plus de 40 ans, notamment à l’hôpital Necker-Enfants malades, elle fait partie en 1998 des trois fondateurs de l’Institut Jérôme Lejeune, le premier centre de soin et de recherche clinique en Europe spécialisé dans la trisomie 21 et les autres déficiences intellectuelles d’origine génétique. Elle y assume jusqu’en 2017 la fonction de directeur médical et scientifique.

« J’ai toujours associé la clinique et la recherche. Pas la recherche pour le plaisir de la science – c’est toujours agréable de découvrir quelque chose – mais dans mon esprit, comme dans l’esprit de Monsieur Lejeune, la recherche devait être au service du patient. »

Forte d’un très grand dévouement pour ses patients et leurs familles, le professeur Marie-Odile Rethoré a consacré sa vie au soin des milliers de personnes qu’elle a reçues en consultation pendant 60 ans. Consciente du fait qu’on ne trouvera pas de manière immédiate un remède à la déficience intellectuelle, elle s’est employée quotidiennement à les accompagner, à permettre qu’ils aient une vie riche et digne, notamment en évitant les complications associées.
Tout au long de sa vie de médecin et chercheur, elle a pris part à de nombreuses formations, rédigé plusieurs articles ou livres, écrit plus de 200 publications scientifiques et reçu une quinzaine de distinctions honorifiques.

En vertu de cette vie dédiée à la recherche et au soin des patients porteurs d’une déficience intellectuelle d’origine génétique, le professeur Marie-Odile Rethoré a été élue membre d’honneur de la Trisomy 21 Research Society lors du congrès qui s’est tenu à Barcelone du 6 au 9 juin dernier.

 

 

Toutes les informations sur le site internet de l’événement
Le
programme complet et les éléments pour la presse dans l’espace presse