Le racisme chromosomique de Charlie Hebdo

Au lieu de dénoncer le racisme, Charlie Hebdo le renforce. Il n’a pas compris la tragédie de la trisomie. Les trisomiques sont justement discriminés sur la base d’un vieux préjugé raciste. On a longtemps considéré qu’ils étaient le fruit d’une dégénérescence de la race blanche vers la race jaune, d’où le nom de « mongoliens » qui leur était donné autrefois. Mais l’eugénisme moderne a pris le relais du racisme historique d’autrefois et le résultat est pire qu’avant puisqu’il est admis que leur vie ne mérite pas d’être vécue. Pour en découdre avec le supposé racisme de Morano, Charlie utilise donc une réthorique explicitement eugéniste, c’est à dire raciste, d’un racisme chromosomique aussi détestable que les autres. Se faire le complice d’un racisme pour en prétendre en abattre un autre apparait d’une efficacité douteuse comme en témoignent les réactions d’incompréhension unanimes sur les réseaux sociaux. […]

Retrouvez l’intégralité de cette tribune sur le site de Valeurs actuelles

 Facebook RejoignezTwitter suivez