Le théâtre de Fabrice Hadjadj – Sa nouvelle pièce « Jeanne et les Post humains »

A l’occasion des 20 ans du départ de Jérôme Lejeune et de la création de la Fondation, la Fondation Jérôme Lejeune est partenaire de la nouvelle pièce de Fabrice Hadjadj, « Jeanne et les Post-humains », qui sera en représentation à Lyon du 26 au 30 novembre prochains. 

Jeanne et les post humains 2 c Annabel du Plessix

A l’occasion des 20 ans du départ de Jérôme Lejeune et de la création de la Fondation, la Fondation Jérôme Lejeune est partenaire de la nouvelle pièce de Fabrice Hadjadj, « Jeanne et les Post-humains », qui sera en représentation à Lyon du 26 au 30 novembre prochains. 

Synospis

L’an 87 de la Démocratie Mondiale. Les démo-citoyens se sentent enfin parvenus à la société la meilleure (en tout cas la moins pire) grâce à la Playbox IV, au Compost Universel et au Laveur de Mémoire Bêta+… Partout l’on chante la « Dignité et la Liberté de la Personne », et c’est pourquoi les enfants ne sont plus générés selon l’obscur truchement des sexes ni élevés au sein d’étroites familles incompétentes, mais conçus sans défaut, dans des utérus artificiels, avec la collaboration de firmes qui leur assurent libéralement des études et une situation.
Cette « Grande Paix », cependant – qui aurait pu le prévoir ? – est soudain troublée par une jeune fille : Joan 304, caissière chez Ark-Market. Un ange lui parle, la guide en une étrange mission. Il lui demande de se préserver de la contraception universelle puis de coucher – sans réticence – avec Valentin 608, garçon qui travaille avec elle à l’hypermarché. Et la voici enceinte. Enceinte de manière sauvage, incontrôlée, déformante, comme on ne l’est plus depuis près d’un siècle. Cette pièce est l’histoire de son procès… Bienvenue au paradis des Post-humains !

Comme un prolongement des avertissements lancés par Jérôme Lejeune, cette pièce pose la question de la valeur de la vie et de sa transmission, de la place de l’homme dans une société tout technologique. Ce spectacle interpelle le public sur les défis éthiques et scientifiques du nouveau siècle.

Des avis sur les précédentes pièces de Fabrice Hadjadj et la troupe

« La mise en scène dépouillée met en valeur ce texte beau et puissant».
« Son théâtre est marqué par Claudel et Péguy. Héritage de certains classiques, mais affirmé d’une plume intempestive et fine, parfois drôle, parfois violente, qui, elle, n’appartient qu’à Fabrice Hadjadj».
Vianney Delourme, Valeurs Actuelles

« Trois comédiennes excellentes ».
Jean-Luc Jeener, Figaro scope

« Armé de la violence évangélique, de l’ironie socratique et de l’humour de Vialatte ».
Rémy Soulié, le Figaro magazine

« Quelques scènes plus légères permettent au spectateur acculé dans son fauteuil comme un boxeur dans les cordes, de reprendre ses esprits ».
Famille chrétienne

« Le théâtre d’Hadjadj, et singulièrement sa Pasiphaé, ont fait tomber mes préventions. Les raisons ? Pour dire vite : la qualité de sa langue, moderne, passant l’épreuve du gueuloir flaubertien. La référence à un mythe ô combien scandaleux évitant le pathos héroïco-tragique en mêlant le vaudeville à la tragédie. »
Jacques Henric, Art press

« Cette tragédie vaudevillesque, ce vaudeville pleinement dramatique, avec sa crudité très crue, son humour noir, sombre et grinçant, va au fond des choses, au bas fond des ténèbres qui sont en nous. »
Falk van Gaver, la Nef

Informations pratiques

Pièce de Théâtre de Fabrice Hadjadj (édition à venir)
Mise en scène de Véronique Ebel

Dates : 26, 27, 28, 29 novembre à 20 h 30
30 novembre à 17 h.

Lieu : théâtre de la Solitude (chez les Mariste), 29, chemin de Montauban – 69005 Lyon.
Réservation en ligne : https://www.weezevent.com/jeanne-et-les-post-humains

Dossier de presse

 


 

Les autres évènements à Lyon des 20 ans de la Fondation Jérôme Lejeune

Une exposition « Jérôme Lejeune une découverte pour la vie » (du 23 novembre au 3 décembre)
Un débat « Quelle place pour l’homme « diminué » dans une humanité « augmenté » ? (mardi 25 novembre)