L’Institut Jérôme Lejeune démarre l’étude IMATAU

L’Institut Jérôme Lejeune participe en tant que centre investigateur à l’étude IMATAU en collaboration avec le Service de Neurologie de la mémoire et du langage de l’Hôpital Sainte-Anne à Paris et le Commissariat à l’Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives.

Les adultes porteurs de trisomie 21 ont un risque augmenté de développer une maladie d’Alzheimer, mais tous ne la déclenchent pas. Le but d’IMATAU est d’identifier les paramètres de risque chez des personnes trisomiques 21 n’ayant pas la maladie d’Alzheimer en évaluant la quantification et la distribution de la protéine Tau dans leur cerveau par rapport aux sujets sains de même âge, puis en analysant les relations de cette protéine avec d’autres marqueurs biologiques apparaissant en phase préclinique de la maladie d’Alzheimer.

Dans le prolongement d’HORIZON 21, IMATAU améliorera les connaissances sur les mécanismes de la maladie d’Alzheimer dans l’espoir de proposer de nouvelles thérapies.

Cette étude rassemble deux médecins dont un docteur en neuropsychologie, et 10 patients trisomiques 21. Elle débutera en février 2018.

© Maelenn de Coatpont