Les meilleurs chercheurs sur la trisomie 21 présentent leurs travaux à Chicago

Les meilleurs chercheurs sur la trisomie 21 viennent de présenter leurs travaux au Congrès scientifique international T21 Research Society à Chicago

Un congrès international de la Trisomy Research Society a rassemblé les spécialistes mondiaux de la trisomie 21 à Chicago du 7 au 11 juin 2017. La fondation Jérôme Lejeune y a présenté ses activités de recherche.

Ce deuxième congrès de la T21 Research Society a été un carrefour stratégique pour faire le point sur l’état des recherches fondamentales dans le monde, avec un aperçu des recherches thérapeutiques et des recherches croisées (comme les liens entre la trisomie et Alzheimer ou la trisomie et le cancer). Roger Reeves (lauréat du Prix Sisley-Jérôme Lejeune 2012) est actuellement le président de la T21 Research Society.

La fondation a présenté ses nouveaux projets de recherche :

  • PERSEUS, une étude de recherche clinique à destination d’une population d’enfants de 6 à 12 ans. Elle prend la suite de l’étude clinique TESDAD qui a testé l’efficacité de la molécule EGCG sur des adultes atteints de trisomie 21.
  • HORIZON 21, un programme européen auprès de 1 000 personnes trisomiques 21. Il vise à mieux caractériser les symptômes de la maladie d’Alzheimer, qui touche deux fois plus les personnes trisomiques, développer des marqueurs de diagnostic et d’évolution, ainsi que des traitements efficaces pour prévenir ou retarder l’apparition de cette maladie. Il est lancé dans les semaines à venir.

Plusieurs acteurs de la fondation Jérôme Lejeune et de l’Institut Jérôme Lejeune ont présenté leurs travaux à Chicago : Catherine Lemonnier (pour la direction de la recherche de la fondation Jérôme Lejeune), ainsi que le docteur Anne-Sophie Rebillat (programme HORIZON 21) le docteur Cécile Cieuta-Walti (futur programme PERSEUS) pour l’Institut Jérôme Lejeune.

Le Congrès confirme la dynamique constructive d’un pôle international de la recherche sur la trisomie 21. Il a permis des échanges, des rencontres et des discussions entre plus de 200 scientifiques sur les derniers projets et des résultats obtenus. La fondation Jérôme Lejeune se félicite de la vitalité des recherches sur les maladies génétiques de l’intelligence et l’intérêt mondial qu’elles suscitent désormais.

La fondation Jérôme Lejeune, au cœur de la recherche internationale sur la trisomie 21

La recherche thérapeutique sur la trisomie 21 est désormais une voie de recherche considérée, grâce à la détermination de la fondation Jérôme Lejeune qui a fait de ce défi scientifique sa priorité dès sa création en 1995. L’élan initial qu’elle a impulsé depuis 20 ans, avec le travail de chercheurs en France et à l’étranger, lui a déjà permis d’améliorer la prise en charge et le soin des personnes ayant un déficit intellectuel d’origine génétique. Avec l’Institut Jérôme Lejeune, la fondation contribue à stimuler la recherche sur la scène mondiale, à mutualiser les savoirs entre les chercheurs et à constituer une communauté internationale de chercheurs. Depuis 20 ans, la fondation a pu valider le financement de plus de 650 projets de recherche dans de nombreux pays.

Pour amplifier ces progrès et mutualiser les énergies, la fondation Jérôme Lejeune a participé, en lien avec d’autres organismes de recherche dans le monde entier, à la création de la T21 Reseach Society, qui promeut les recherches fondamentales et cliniques sur la trisomie 21 . Cette société savante organise des réunions scientifiques de haut niveau tous les deux ans.

 

« Nous trouverons. C’est un effort intellectuel beaucoup moins difficile que d’envoyer un homme sur la lune. »
Jérôme Lejeune à propos d’un traitement pour la trisomie 21.