Noël aux couleurs des cuivres et des choeurs

Cette année encore et grâce à la générosité de Christian Ciuca et de l’Ensemble Instrumental de Paris, la Fondation organise le dimanche 27 novembre dans la chapelle royale du Val de Grâce à Paris, un événement en faveur de la recherche sur les maladies génétiques de l’intelligence.

La totalité des dons de cette soirée de Gala sera reversée à la recherche et au financement des essais cliniques auprès des personnes touchées par la trisomie 21.

Cette année, l’Ensemble jouera un répertoire de compositions sacrées, classiques (Purcell et Caccini) et contemporaines (Rutter), et de musiques de Noël interprétées par les cuivres de l’ensemble Magnifica.

L’ENSEMBLE INSTRUMENTAL DE PARIS :

Créé en 1998 par Christian Ciuca, l’EIP a pour vocation d’aller à la rencontre de tous les publics. Il a fêté ses 10 ans en interprétant, avec 200 artistes sur scène dirigés par Christian Ciuca, l’oratorio Elias de Mendelssohn à l’UNESCO.

LE GRAND ENSEMBLE DE CUIVRES MAGNIFICA :

Créé en 1985, le quintette de cuivres Magnifica devient dès 1986 lauréat de la Fondation Yehudi Menuhin. Le quintette participe à de nombreux festivals et se produit régulièrement sur les scènes internationales. Par la fusion des cinq instruments à vent, Magnifica recherche une harmonie de couleurs.

La chapelle royale du Val-de-Grâce peut accueillir 200 personnes sous les magnifiques fresques de la coupole des Bienheureux peintes par Mignard.

Pour permettre à l’équipe de la Fondation de bien accueillir ses bienfaiteurs, les places sont à réserver à l’avance.

 

 

vdg2016


NOEL
FÉÉRIQUE

Concert cuivres et choeurs avec l’Ensemble vocal Crescendo,
le grand ensemble de cuivres Magnifica,
soliste, orgue, timbales et percussions.
Participation du choeur d’enfants
Kaïre Maria.


PROGRAMME

16 h 30 :
Ouverture des portes de la Chapelle du Val – de-Grâce

17 h 00 :
Discours d’introduction de J.M. Le Mené

17 h 15 :
Première partie du concert
18 h 00 :
Entracte (collecte de dons)
18 h 20 :
Deuxième partie du concert

UN PEU D’HISTOIRE

L’abbaye royale du Val-de-Grâce résulte du voeu d’Anne d’Autriche, épouse du roi Louis XIII, d’élever un « temple magnifique » à Dieu s’il lui envoyait un fils. Le 5 septembre 1638, après 23 ans de mariage, naît enfin le futur Louis XIV. Dès le mois précédent la naissance, Anne d’Autriche, fidèle à sa promesse, charge François Mansart, l’architecte de la Couronne d’établir les plans de l’église et du nouveau monastère. Les plus grands artistes participent à son ornementation. Pierre Mignard peint la coupole et retient à cet effet le thème de la Gloire. Riche de plus de 200 personnages, cette composition montre Anne d’Autriche, accompagnée de Sainte Anne et de Saint Louis, présentant à la Vierge la maquette de la nouvelle église du Val-de-Grâce.

 

Contenu de la colonne1 Contenu de la colonne2