Première étape de l’exposition: Arras, ville pionnière

Investie de longue date dans l’intégration des personnes trisomiques, la ville d’Arras accorde une attention particulière à la question du handicap. A l’occasion des 20 ans de la mort de Jérôme Lejeune, Arras est la première étape de la tournée française de l’exposition « Jérôme Lejeune, une découverte pour la vie », qui se poursuivra dans plusieurs autres villes jusqu’en mai 2015.

Arras
Photo de la place d’Arras c. Wolf Mesuel

Investie de longue date dans l’intégration des personnes trisomiques, la ville d’Arras accorde une attention particulière à la question du handicap. A l’occasion des 20 ans de la mort de Jérôme Lejeune, Arras est la première étape de la tournée française de l’exposition « Jérôme Lejeune, une découverte pour la vie », qui se poursuivra dans plusieurs autres villes jusqu’en mai 2015.

Arras, ville des « Amis d’Eléonore » : le collectif Les Amis d’Éléonore est né en 2010 à l’occasion de la révision de la loi de bioéthique, à l’initiative d’Emmanuel et Maryse Laloux, parents d’Eléonore, jeune femme trisomique originaire d’Arras et porte-parole du collectif. Ce dernier dénonce le renforcement de la stigmatisation des personnes porteuses de trisomie 21. Depuis sa création, le collectif mène des actions pour lutter contre cette discrimination et ce rejet, en combattant notamment les mesures de sélection avant la naissance.

Des institutionnels soucieux de la cause de la trisomie 21 : A Arras et dans le Pas-de-Calais, de nombreux responsables politiques s’investissent dans l’accueil des personnes trisomiques et se préoccupent de leur inclusion dans la société. A ce titre, on peut citer l’action particulière de Jean-Marie Vanlerenberghe, maire d’Arras de 1995 à 2011 et de son successeur Frédéric Leturque. Jean-Paul Delevoye, responsable politique emblématique du Pas-de-Calais et actuel président du Conseil Économique, Social et Environnemental, a accueilli plusieurs colloques sur la « dignité » et la « citoyenneté » des personnes trisomiques.

Aide à l’intégration professionnelle des personnes trisomiques : une convention pour l’insertion des personnes handicapées a été signée en 2009, ce qui a poussé la ville d’Arras à embaucher une vingtaine de travailleurs en situation de handicap. Des personnes trisomiques sont ainsi employées au sein de plusieurs structures : à la crèche municipale, à l’école, ou encore dans un foyer pour personnes âgées.

Création d’une résidence intergénérationnelle : L’îlot Bon Secours est une ancienne clinique désaffectée, transformée en résidence intergénérationnelle qui accueille des adultes trisomiques. Dix studios sont spécialement aménagés pour des locataires trisomiques. Trente-six logements sont également loués à des personnes âgées et 25 à des jeunes ménages avec enfants.

Détails pratiques :

Pour vous rendre à l’exposition :

Hôtel de Ville
Place des Héros
62000 Arras

Horaires d’ouverture :

Du lundi au samedi de 10h à 18h30
Le dimanche de 10h à 13h / 14h30 à 18h30
Entrée libre