6ème édition du Prix International Sisley-Jérôme Lejeune

Chaque année la Fondation Sisley¹ et la Fondation Jérôme Lejeune² se réunissent pour récompenser la recherche dans le domaine des déficiences intellectuelles d’origine génétique et notamment la trisomie 21.

Ce prix d’une valeur de 30 000 euros témoigne de la volonté de la Fondation Sisley et de la Fondation Jérôme Lejeune de dynamiser la recherche thérapeutique autour de travaux ambitieux dans le domaine des maladies génétiques de l’intelligence et de favoriser le développement de nouvelles voies de recherche dans ces domaines.
Le Prix International Sisley-Jérôme Lejeune a aussi pour objectif de faire connaître l’état d’avancement de la recherche aux familles concernées et à l’ensemble de la société.

Jeudi 17 mars, le 6ème Prix International Sisley-Jérôme Lejeune a été décerné par son Jury à l’américain le Professeur Alberto Costa (Research Institute for Children’s Health, CWRU, Cleveland – Ohio) pour son immense travail accompli autour de la « Recherche translationnelle et trisomie 21 ».

Le Professeur Alberto Costa, chercheur en neuroscience et père d’une petite fille atteinte de trisomie 21, travaille sur ces sujets depuis de nombreuses années. Il a publié dès 2006 des premiers résultats prometteurs dans la mise au point de traitements pour la trisomie 21. Il poursuit activement ses recherches et développe depuis peu des essais cliniques sur un antagoniste des récepteurs NMDA (mémantine) et poursuit ses recherches en parallèle pour mieux comprendre ses mécanismes d’action.
« Depuis ces 18 dernières années, j’ai axé l’essentiel de ma recherche sur les possibilités thérapeutiques visant à améliorer la vie des personnes atteintes de déficiences intellectuelles d’origine génétique et notamment la trisomie 21, et pour prévenir le développement de démences de type Alzheimer chez ces personnes fragilisées».

 

Le Prix Jeune Chercheur – Jérôme Lejeune a récompensé en cette même journée deux chercheurs qui se lancent dans la recherche à visée thérapeutique sur les déficiences intellectuelles d’origine génétique, notamment :

    •  Anouar Khayachi, 28 ans, diplômé d’un master en sciences de la vie et de la santé, spécialisé en neurobiologie de l’Université de Nice. Sa thèse de doctorant a pour objectif de comprendre comment une petite molécule (SUMO) agit directement sur la protéine de l’X-Fragile, déficience intellectuelle d’origine génétique,
    • Matthias Haberl, 30 ans, diplômé de l’université d’Heidelberg (master), qui obtient son doctorat avec un double diplôme (Université de Bordeaux et de Zurich) puis poursuit sa jeune carrière comme chercheur postdoctoral à l’université de Californie (San Diego). Matthias développe actuellement un axe de recherche original sur l’X-Fragile à l’aide de l’IRM fonctionnelle expliquant certaines de ses caractéristiques.

La Fondation Jérôme Lejeune soutient ces programmes de recherche, travaille en collaboration active avec les chercheurs de l’Institut Jérôme Lejeune et développe notamment plus de 40 projets de recherche. Le budget global annuel de recherche de la Fondation Jérôme Lejeune s’élève à 4,5 M€. L’expertise de la Fondation dans le domaine de la recherche s’appuie sur un Conseil Scientifique qui compte une vingtaine de membres, une direction de la recherche, en collaboration avec les professionnels de santé de l’Institut Jérôme Lejeune, chercheurs et praticiens.


 

¹ La Fondation Sisley développe depuis 2007 des projets qui relèvent de la culture, de l’éducation, de la santé, de l’environnement et du social.
www.sisley-paris.com/fr-FR/sisley-fondation/
² La Fondation Jérôme Lejeune pilote et finance depuis 1995 des programmes de recherche en France et dans le monde autour des déficiences
intellectuelles d’origine génétique et développe la recherche clinique et thérapeutique au travers de l’Institut Jérôme Lejeune.

* Membres du jury du Prix International Sisley-Jérôme Lejeune 2016 :

    • Pr André Mégarbané – Président du jury – Médecin généticien. Docteur-ès-Sciences de la Vie. Professeur de génétique à Beyrouth (Liban), et Directeur du Centre BioJel de l’Institut Jérôme Lejeune (Paris). Intérêt particulier sur les maladies génétiques et particulièrement la trisomie 21, et les conséquences sur les troubles de la cognition.
    • Dr Randi J. Hagerman – Mind Institute, UC Davis Health System. Lauréate du Prix International Sisley-Jérôme Lejeune 2014. Pédiatre, clinicienne et chercheur, spécialiste de l’X fragile. Mène divers essais thérapeutiques sur l’X fragile.
    • Dr Anne-Sophie Rebillat – Institut Jérôme Lejeune, Paris. Médecin gériatre. Intérêt particulier dans la physiopathologie de l’Alzheimer et le suivi de patients adultes avec trisomie 21.
    • Dr Pierre-Marie Sinet – Docteur en Médecine. Docteur en Science. Directeur de recherche au CNRS. Généticien à l’Hôpital Necker. Intérêt particulier sur le niveau d’expression de certains gènes du chromosome 21.
    • Dr Brian G. Skotko – Massachusetts General Hospital, Harvard, Medical School, Boston (USA) – Pédiatre généticien. Intérêt particulier sur l’intégration des personnes atteintes de trisomie 21, et sur les troubles cognitifs liés aux anomalies du sommeil.

 

Télécharger le communiqué de presse (PDF)

 

 

 Retrouvez les anciens lauréats des prix Sisley – Jérôme Lejeune et Jeunes Chercheurs.


 How do you see me ? une vidéo puissante à visionner ci-dessous :

Facebook RejoignezTwitter suivez