Projet de loi santé : IVG, don d’organes : des enjeux éthiques majeurs

Aujourd’hui à l’Assemblée nationale débute l’examen en séance publique du projet de loi santé (prévu jusqu’au 10 avril).

Aujourd’hui à l’Assemblée nationale débute l’examen en séance publique du projet de loi santé (prévu jusqu’au 10 avril). Ce projet de loi contient des dispositions relatives à l’interruption volontaire de grossesse et une disposition relative au don d’organes. Ces évolutions méritent d’être examinées attentivement car leur impact sur le plan éthique est important. La Fondation Jérôme Lejeune en analyse 4 dans cette note.

  • Délivrance de la pilule du lendemain par les infirmiers scolaires
  • Suppression du délai de réflexion pour la femme avant une IVG
  • Réalisation des IVG médicamenteuses par les sages-femmes
  • La présomption de consentement au don d’organes

Télécharger l’analyse de la Fondation Jérôme Lejeune 

 

 

Pour compléter cette note, voilà l’infographie publiée par Généthique :

loi sante genethique