Questions et réponses – Mouvements

Comment puis-je sensibiliser le nourrisson à l’espace ?

Pour sensibiliser le nourrisson à l’espace, on peut le bercer très doucement dans un hamac, dans les deux sens. On peut alors utiliser un hamac rond et souple dont les extrémités s’accrochent au même endroit, en veillant à ce que le bébé respire bien.

Comment aider le nourrisson à prendre conscience de son corps ?

Du fait de son hypotonie, l’enfant aura également plus de mal à commencer à marcher. Dès tout petit, dans les premiers mois, les massages des pieds lui permettront de prendre conscience de ces parties de son corps, ainsi qu’à les détendre et les étirer.

Comment aider l’enfant à trouver l’équilibre ?

Les structures nerveuses responsables de la coordination des mouvements de notre enfant ne sont pas toujours matures, ce qui explique certains problèmes d’équilibre. Pour l’aider à trouver son équilibre et à prendre conscience de l’espace, on le fait changer de position : lever l’enfant du lit, le prendre dans les bras, le déplacer, l’asseoir, jouer avec lui, le mettre sur nos genoux, sur le ventre, etc.

La piscine est-elle bonne pour lui ?

Les séances de bébé nageur offrent un moment privilégié avec les parents. Il faut que l’enfant soit bien vacciné et que sa santé le permette (risques d’otite, de rhume, de rhinopharyngite, etc.). L’enfant y acquiert de nombreux réflexes : blocage de la respiration, expiration, coordination des membres. Autant d’automatismes qui lui seront utiles plus tard pour apprendre à se moucher par exemple.

Comment aider l’enfant à prendre conscience de la spatialité ?

Pour faire prendre conscience à l’enfant de la spatialité et favoriser le port de sa tête, on peut utiliser un gros ballon sur lequel nous posons à plat ventre l’enfant, en le tenant de manière sécurisante. On bouge alors doucement le ballon d’avant en arrière, de gauche à droite, par de petits déplacements de faible ampleur. Le gros ballon reste d’habitude un jeu apprécié de l’enfant pendant longtemps.

Comment aider le bébé à ramper ?

Pour aider le bébé à ramper lorsque l’on sent qu’il en serait capable, on peut l’allonger sur un plan très légèrement incliné. Ainsi, l’enfant un peu penché en avant, les pieds dirigés par nos mains, va, petit à petit, acquérir le réflexe de ramper.

Comment préparer l’enfant à l’acquisition de la marche ?

L’enfant se tonifie plus et se muscle mieux dans son parc, à tenter de se lever, que lors de l’utilisation du youpala. Après avoir rampé, le bébé va vouloir se mettre à quatre pattes. C’est une période très importante qu’il ne faut pas vouloir écourter en faisant marcher l’enfant debout. Nous pouvons accompagner l’enfant à accéder au quatre pattes. On pourra l’aider à toucher son genou avec sa main, en lui tenant la main et le genou, car il ne pourra pas le faire tout seul. Ces exercices de latéralisation peuvent se faire de manière alternée.

Avec l’enfant, nous pouvons prendre sa main et la poser sur le genou relevé. Nous pourrons le faire d’abord cinq fois avec la main droite qui touche le genou droit, puis avec la main gauche qui touche le genou gauche. Ensuite, on peut croiser pour installer l’alternance. Toutefois, il est fréquent que l’enfant soit plus lent dans l’acquisition du quatre pattes, et se déplace assis.

Quand pourra-t-il marcher ?

L’acquisition de la marche autonome s’effectue en moyenne vers l’âge de 30 mois. Une fois debout, bien en équilibre, et qu’il a commencé à marcher, on peut s’assurer qu’il lève bien les genoux. Les petits chariots à pousser sont des jeux qui accompagnent bien l’enfant dans ses premiers pas.

Il convient de lui mettre de bonnes chaussures montantes, pour pallier l’hypotonie des pieds et soutenir les chevilles qui souvent sont lâches. Les chaussures ne devront pas être trop rigides, afin de ne pas blesser ses pieds. Si l’enfant présente un affaissement de la voûte plantaire (pieds plats), on l’aidera par des semelles orthopédiques adaptées (sur prescription médicale en consultant un podologue ou un orthopédiste.

 

Chère future Maman

Voir d’autres vidéos

Newsletter mensuelle

Institut Jérôme Lejeune