Questions et réponses – Relationnel

Comment se fait la socialisation de la personne ?

Socialisation : Pour le bébé, la crèche ou la halte-garderie sont des lieux extrêmement positifs pour l’éveil, en particulier pour les enfants uniques. Pour les enfants en nourrice ou entourés d’une fratrie avec une maman au foyer, il peut être bon tout de même de procéder à l’inscription en halte-garderie, ne serait-ce que quelques heures par semaine, car c’est un atout majeur lors de l’inscription scolaire.

La psychomotricité peut-elle être utile à la socialisation ?

Les séances de psychomotricité aident à améliorer les capacités d’expression de l’enfant et peuvent lui apporter un sentiment de sécurité en société. Le comportement social des enfants est souvent perturbé. Ils sont fréquemment passifs et fatigables (temps de latence long entre la demande et la réponse à une stimulation). Ils ont une attention fluctuante et parfois des troubles du comportement (opposition, repli sur soi…), ce qui ne les aide pas à se développer au mieux. La psychomotricité, par l’établissement d’un cadre (lieu, horaire, rééducateur), crée un sentiment de sécurité et favorise les capacités d’expression de l’enfant.

Puis-je confier mon enfant à d’autres personnes ?

L’enfant peut tout à fait être confié à d’autres personnes (nounou, amis, familles, voisins), qu’il faudra seulement prévenir au préalable de ses habitudes (biberons, sieste, câlins, jeux, etc.), au même titre que les autres enfants. Il est bon pour lui d’apprendre à vivre avec d’autres personnes que l’entourage habituel. Cela offre également aux parents un temps de pause. Il faut aimer son enfant de telle sorte que, plus grand, il soit heureux sans nous. Permettons-lui d’être heureux dans un autre environnement que celui familial.

Prendre soin de soi, de son corps et de son esprit, est essentiel si on veut prendre soin des autres. Cela n’est pas toujours facile et demande beaucoup d’humilité. Il n’est pas possible de tout assumer tout seul, d’être de garde 24 heures sur 24, même auprès de ceux qui nous sont le plus chers. Prendre soin d’une personne requiert beaucoup de temps et d’énergie. Il y a des limites à poser à l’avance, des choix à faire et personne ne peut décider à votre place des priorités. Il faut savoir se faire aider, demander conseil et accepter, si nécessaire, de passer la main. Accepter que le bonheur passe et que la paix s’installe grâce à une autre personne que soi est, sans doute, l’une des plus grandes preuves d’amour que l’on puisse donner à ceux que nous aimons et qui souffrent.

Doit-il apprendre les bonnes manières ?

L’apprentissage des bonnes manières à table est très important dès le plus jeune âge. Ces bonnes habitudes seront d’un grand service à l’enfant quand il se retrouvera en groupe.

Quand l’enfant prend conscience de son handicap, il ne faut pas le laisser en jouer pour justifier certains comportements. Pour qu’il soit accepté en société, il lui faut apprendre à respecter les règles inhérentes à tout le monde.

Comment aider le petit enfant à ne pas s’isoler?

Si le petit enfant a tendance à se balancer sur place dans un mouvement répétitif, ou à fixer longtemps un point du regard, il faut le sortir de cette attitude en entrant en communication avec lui. Cela peut se faire par de petits jeux ou des activités courtes et variées, ou même sortir en promenade.

Comment favoriser la socialisation de l’enfant ?

Dès sa première année, il est bon que l’enfant puisse aller en halte-garderie ou en crèche. Cela constitue souvent un facteur déterminant pour son entrée à l’école ensuite. D’où l’intérêt de réfléchir à un lieu de socialisation le plus adéquat pour l’enfant. L’enfant peut être suivi en CAMSP (Centre d’action médico-sociale précoce, consulter le site Internet Service-Public.fr). Si besoin est, le suivi peut se faire en SESSAD (Service d’éducation spéciale et de soins à domicile ; consulter le site Internet Service-Public.fr), qui regroupe une équipe pluridisciplinaire de professionnels du milieu éducatif spécialisé ou de la santé. Ces professionnels se déplacent pour intervenir dans le lieu où évolue l’enfant, en particulier à l’école. Pour favoriser leur intégration, il est essentiel que notre enfant soit bien habillé, propre, soigné, bien coiffé et bien élevé. Très jeune, il convient d’être attentif à la toilette et à la propreté des vêtements.

 

Chère future Maman

Voir d’autres vidéos

Newsletter mensuelle

Institut Jérôme Lejeune