RIP Jean Vanier

Fondateur de l’Arche, Jean Vanier s’est éteint cette nuit à l’âge de 90 ans. Il avait consacré sa vie à l’accueil des personnes handicapées.

Interrogé par La Croix, Nicolas Sévillia, secrétaire général de la Fondation Jérôme Lejeune, rend hommage à celui qui avait lancé avec Jérôme Lejeune les premiers pèlerinages à Lourdes pour les malades en train :

« Nous sommes profondément émus et attristés par l’annonce de la mort de Jean Vanier parce qu’au fond nous menions le même combat, c’est-à-dire l’accueil de la fragilité. Nos missions avec l’Arche sont complémentaires. Nous accomplissons la première inclusion, à savoir le soin et l’accueil de la vie, quel que soit son état ou sa fragilité. Jean Vanier, à travers les nombreux foyers qu’il a créés exerçait, lui, la deuxième inclusion : l’accueil et l’intégration des personnes handicapées au sein de la société. Il a par ailleurs mené une mission sociale très noble en soulageant les familles à travers un soutien matériel et un accompagnement plein de générosité et de miséricorde envers ces enfants, parfois délaissés au moment de la naissance. Il avait un regard très positif, très humain sur la différence et la fragilité. Dans une société qui élimine aujourd’hui les plus faibles, Jean Vanier apporte une véritable solidarité. Son message continue à nous inspirer puisque nous considérons que la vie, même des plus vulnérables, reste évidemment digne d’être vécue et doit être protégée. Même si elle perd malheureusement son fondateur, l’Arche perpétue ses belles missions. »

« Chaque personne handicapée que j’ai rencontrée voulait simplement une chose : que quelqu’un soit heureux qu’elle existe. » Jean Vanier