Toit + moi = l’équation du bonheur de Ségolène

Sègolène, atteinte de trisomie 21, a 27 ans et dans quelques jours, sa vie va changer. Suivie dès son jeune âge par le professeur Lejeune, Ségolène donne régulièrement des nouvelles à la Fondation, notamment pour les grandes étapes de sa vie et c’en est une capitale qu’elle s’apprête à franchir : son indépendance !

Lorsque nous l’avons au téléphone au mois de novembre, c’est l’excitation des derniers préparatifs pour Ségolène. Les peintures sont quasiment terminées grâce à l’aide précieuse de ses parents : des murs turquoises tout neufs selon les vœux de la future locataire. Pour l’ameublement, Ségolène a épluché les catalogues et a guidé très fermement sa sœur Laetitia et son frère Marc-Alain pour acheter le canapé, le lit, etc… Son autre frère, Matthieu, s’occupera des finitions.

Tout doit être prêt pour la pendaison de crémaillère prévue fin décembre.

Parce que la fête, Ségolène sait faire et aime beaucoup ça. Elle raconte avec beaucoup de joie qu’elle prépare pour tous ses invités des gâteaux, des biscuits, du jus d’orange et du coca.

Cette fête sera l’occasion de remercier particulièrement les personnes qui l’ont entourée dans ce grand changement de vie et ça risque de faire du monde. En premier lieu des personnalités invitées, monsieur le maire, son employeur puisqu’elle travaille à la cantine de l’école Sainte Jeanne d’Arc et pour qui Ségolène prépare un discours. Monsieur le maire qui viendra accompagné des collègues de travail de l’impétrante. S’ajoutent à cela les nombreux amis de la jeune femme qui l’ont accompagnée dans cette étape très importante. Rien n’aurait été possible sans l’association Un toit et moi (1) qui permet à des personnes atteintes de déficiences intellectuelles d’habiter dans leur appartement. Des accompagnateurs passent le soir dans le foyer et proposent soit de dîner tous ensemble, soit d’aider les habitants à se préparer un petit dîner chez eux ou de passer un peu de temps avec eux.

Stéphane, Thomas et Peggy seront donc là pour accompagner Ségolène dans sa nouvelle vie.

Si Ségolène se réjouit de cette nouvelle étape, ses parents redoutent le jour J du déménagement. Habitués à vivre à trois depuis le départ des grands, ils n’avaient pas pensé que la dernière prendrait son envol aussi vite. De leur propre aveu, ils sont sans doute les plus secoués dans cette histoire. Une foule de questions se bousculent dans leur tête : est-ce le bon moment ? Comment va-t-elle s’adapter ? Et surtout comment vont-ils gérer le départ de celle qu’ils décrivent comme « l’âme de la maison » ? A ces questions, Ségolène répond par un très simple « Papa, Maman, ça fait 38 ans que vous vivez avec un enfant à la maison, ce serait bien de passer à autre chose ».

Comme d’habitude quand il s’agit de Ségolène, ils sont un peu bousculés par ce défi. Parce que c’est également ça la vie avec Ségolène : avancer petit à petit, au gré des étapes qui paraissent toutes insurmontables mais que Ségolène leur fait franchir avec beaucoup de joie.

(1) Association Un Toit et Moi / 6, Rue Alexandre Ribot 59200 Tourcoing / 03 20 51 40 53

Facebook RejoignezTwitter suivez