Tribune de Jean-Marie le Méné : « Délit d’entrave : les mots aussi sont avortés »

Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune, dénonce dans une tribune publiée sur Valeurs Actuelles, la mise en place d’un nouveau délit d’entrave à l’IVG qui sera discuté le 1er décembre à l’Assemblée Nationale, et les abus de langage repérés sur le site du ministère de la santé

Extraits.

« La description de l’IVG instrumentale [sur le site du ministère de la Santé] se limite à “une aspiration de l’œuf” qui sera suivie d’un contrôle permettant de s’assurer qu’il ne reste pas de “fragments de grossesse” (sic). La grossesse devient un OVNI susceptible d’exploser… en laissant des “fragments de grossesse” ! »

(…)

« Pas une seule fois, les termes d’embryon et de fœtus ne sont utilisés, ni ceux qui indiquent qu’on supprime des vies humaines, ce qui n’est pas rien. Les mots aussi sont avortés. Le fait de renoncer volontairement au vocabulaire dédié, mal nommer les choses, contribue au malheur des femmes qui découvrent trop tard qu’elles doivent faire un deuil. »

(…)

« Une politique de santé digne de ce nom s’honorerait de rechercher comment faire baisser le nombre d’avortements qui est scandaleusement deux fois plus élevé en France qu’en Allemagne. Cette action courageuse, qui est un vrai service à rendre à nos concitoyens, attendra des jours meilleurs. Ils ne sauraient tarder. »

 

Pour lire l’intégralité de la tribune de Jean-Marie le Méné : Valeurs Actuelles du mercredi 30 novembre 2016