Valentina, mannequin-vedette de 10 mois !

Fin juillet 2012, une information affole les moteurs de recherche sur internet “ une petite fille de 10 mois, Valentina, atteinte de trisomie 21 a été choisie comme égérie d’une grande marque de maillots de bain ”. Sa maman, Cécilia, nous raconte.

photo magazineFin juillet 2012, une information affole les moteurs de recherche sur internet “ une petite fille de 10 mois, Valentina, atteinte de trisomie 21 a été choisie comme égérie d’une grande marque de maillots de bain ”. Sa maman, Cécilia, nous raconte.

Valentina est née le 16 septembre 2011 à Miami. Elle est le 1 er enfant de Cecilia, une jeune productrice de télévision et de Juan Fernando.

Dès la naissance de la petite fille, la jeune maman, très branchée réseaux sociaux poste régulièrement des photos de sa fille sur son compte facebook. Les commentaires sont nombreux et témoignent de l’attendrissement que suscitent les clichés de la petite fille. Un commentaire va changer la vie de cette famille. Ce jour-là, une des amies de sa grand-mère, représentante US de la marque Dolorès Cortes Kids, réagit à une photo, ne cachant pas son admiration pour la petite fille. Cécilia, sa maman, saisit la balle au bond, et lui propose de prendre sa petite fille dans son prochain catalogue.

Providentiellement, il se trouve que la femme d’affaires a un déplacement professionnel prévu à Miami quelques jours plus tard… Il n’aura donc fallu que deux jours pour que la rencontre virtuelle devienne réelle et que le charme opère. Cécilia et son mari élaboraient justement toute sorte de plans pour monter une campagne de sensibilisation destinée à changer le regard sur la trisomie 21. Toucher les gens par le côté glamour de la mode, c’est un coup de publicité aussi génial qu’inespéré ! En Espagne, la créatrice Dolores Cortès adhère au projet. Elle est ravie que Valentina pose pour elle, estimant que “ les personnes souffrant de trisomie 21 sont tout aussi belles et méritent les mêmes opportunités que les autres ”.

Pendant la séance photo, Valentina prend la pose, sourit aux photographes et fait preuve de bonne humeur.

Après cette expérience, la petite fille a repris sa vie habituelle avec des séances d’ergothérapie, de kinésithérapie et d’orthophonie. Le dernier exploit de la petite fille ? Elle vient juste d’apprendre à ramper et part à la découverte du monde. Au gré de ses escapades, la petite fille se saisit parfois d’un magazine dont elle fait la une…

Suivez l’actu vitaminée de Valentina sur twitter : @BraveWarriorVG