Victoire contre le rapport Estrela : UN DE NOUS sort renforcé et continue sa mobilisation jusqu’aux élections européennes

La résolution Estrela qui faisait débat depuis des mois vient d’être mise en échec au Parlement européen par le vote d’une résolution alternative. C’est une grande victoire pour UN DE NOUS. Il s’agit d’un signe fort pour la suite de cette initiative citoyenne européenne. La bataille qui vient d’être conduite est une étape en vue des élections européennes de mai 2014.

403x409-ESTRELA-v2La résolution Estrela qui faisait débat depuis des mois vient d’être mise en échec au Parlement européen par le vote d’une résolution alternative. C’est une grande victoire pour UN DE NOUS. Il s’agit d’un signe fort pour la suite de cette initiative citoyenne européenne. La bataille qui vient d’être conduite est une étape en vue des élections européennes de mai 2014.

Aujourd’hui, mardi 10 décembre, le rapport Estrela a été mis en échec : une résolution alternative, qui confirme que ces questions ne relèvent pas de la compétence de l’Union européenne mais de celle des Etats membres, a remporté la majorité des votes. C’est un évènement important car le rapport Estrela portait atteinte aux droits fondamentaux et s’inscrivait contre l’initiative citoyenne UN DE NOUS.

Cette mise en échec est un encouragement à la mobilisation des citoyens pour défendre l’embryon humain et une démonstration que l’actualité du Parlement européen est suivie par les citoyens, futurs électeurs, qui n’hésitent pas à interpeller leurs représentants.

UN DE NOUS poursuit la bataille avec les élections européennes

Pour rappel, l’Initiative Citoyenne Européenne UN DE NOUS a recueilli 1,9 million de signatures (107 000 en France). Elle demande l’arrêt du financement des programmes qui détruisent les embryons humains. Le texte, qui a valeur d’une proposition législative, va être présenté devant la Commission et le Parlement européen après les élections européennes.

Par ailleurs, dans le cadre des élections européennes, UN DE NOUS France va mettre en place un dispositif permettant aux citoyens de connaître le point de vue de chaque candidat sur les demandes d’UN DE NOUS. Les candidats seront interrogés sur la nécessité de désengager l’Europe du soutien (notamment financier) des programmes portant atteinte à l’embryon humain.

L’Initiative UN DE NOUS France est portée par quatre structures qui ont uni leur force (Fondation Jérôme Lejeune, Alliance VITA, AFC, CPDH).

 

Télécharger le communiqué sous format PDF.